Vos élus

Maire
Bruno MACE

Premier adjoint (Finances)
Pierre TORCHON

Second adjoint (Cadre de vie)
Jean-Frédéric DUTECH

Troisième adjoint (Communication)
Daniel LANGER

Quatrième adjoint (Affaires scolaires et jeunesse)
Chrystelle LELONG

Conseillères municipale déléguées :
Josiane DUTECH (Urbanisme)
Laurence LACOSTE ( Fêtes et cérémonies)

Conseillers municipaux:
Céline DUMONT
Irma HELOU
Nathalie LUNEL
Anna MILOSEVIC
Eric MONTAGNIER
Jacques-Henri TOURNADRE

 
Conseil Municipal

Chaque citoyen peut assister librement aux délibérations du Conseil Municipal. S'il n'est pas mermis au public d'intervenir durant la tenue du Conseil, il peut cependant poser ses questions dès le Conseil clos.

Compte-Rendu 2014
Compte-Rendu 2015
Compte-Rendu 2016
Compte-Rendu 2017
 
 
 
Communauté de commune

La Communauté de Communes de la Vallée de l'Oise et des trois forêts rassemble neuf communes :

- Béthémont-la-Forêt
- Chauvry
- L'Isle-Adam
- Mériel
- Mery sur Oise
- Nerville-La-Forêt

- Parmain
- Presles
- Villiers-Adam

La Communauté de Communes de la Vallée de l'Oise et des Trois Forêts est administrée par un Conseil communautaire placé sous l'autorité du Président  Roland Guichard.

Composé d'élus titulaires, désignés pour 6 ans par les conseils municipaux de chaque commune membre, l'intercommunalité se réunit au moins trois fois dans l'année. La répartition des sièges est fonction de la population de chaque commune membre : Un délégué par commune plus un délégué par tranche de 1500 habitants.

Le Conseil est composé de 41 membres dont 1 pour Villiers-Adam: Le Maire.

La Communauté de Communes de la Vallée de l'Oise et des Trois Forêts a pour objet d'associer solidairement les communes membres en vue de l'élaboration d'un projet commun de développement et d'aménagement de l'espace.

La communauté possède plusieurs compétences :

Environnementale: la collecte, l'élimination et la valorisation des déchets ménagers constituent une grande priorité. Cette action a été déléguée au syndicat TRI-OR. Le budget est de 3.048.352, 00 Euros. De plus, il a été décidé de combattre sur l'ensemble du territoire les dégradations provoquées par des graffitis. Depuis le début de l'année : 47 jours d'effacement tant sur le domaine public que sur le domaine privé. Le budget est de 32.000 Euros.

L'aménagement de l'espace: un service de proximité d'information et de conseil aux habitants en matière de règlementation et de procédure d'urbanisme est proposé. Il instruit les dossiers de déclaration préalable.
En 2007 : 490 dossiers dont 227 déclarations et 107 permis de construire ont été traités. La préservation de l'espace naturel est une préoccupation des élus. La Communauté de Communes s'implique dans l'élaboration de la chartre environnementale de la vallée de Chauvry.

Le développement économique: mise en oeuvre d'élaboration, de projets de soutien et de développement du commerce, de l'artisanat, du tourisme et des services, en partenariat avec la Chambre de Commerce et de l'industrie.

La Culture: depuis 2006, la Communauté de Communes a souhaité soutenir l'activité musicale en participant financièrement à la création d'une Harmonie intercommunale composée de 26 musiciens, elle se produit régulièrement dans les manifestations.

- La Voirie: l'Intercommunalité contribue à hauteur de 20% pour les travaux de voirie des communes.

- Le tourisme à été crée au premier janvier 2017 il a pour vocation de développer le tourisme sur l'ensemble du territoire de CCVO3F

 
 
Syndicat intercommunaux

Les syndicats intercommunaux sont des établissements publics de coopération intercommunale, organisés en vue de coopérer sur la gestion des services d'intérêt intercommunal (collecte des ordures ménagères, transport…).

  • Syndicat Intercommunal du Transport Elèves (S.I.T.E)
    Déléguée titulaire : Irma HELOU
    Délégué suppléant : Eric MONTAGNIER
  • Syndicat Intercommunal de Collecte des Ordures Ménagères TRI-OR (SICTOMIA)
    Délégués titulaires : Bruno MACE, Jacques-Henri TOURNADRE
    Délégués suppléants : Céline DUMONT, Jean-Pierre FLON
  • Syndicat Intercommunal du Terrain de Sport des Iles (S.I.T.I)
    Délégués titulaires : Irma HELOU, Daniel LANGER
    Délégués suppléants : Laurence LACOSTE, Jacques-Henri TOURNADRE
  • Syndicat Intercommunal du Rû du Montubois
    Délégué titulaire : Bruno MACE
    Délégué suppléant : Pierre TORCHON
  • Syndicat Intercommunal du Transport des 3 forêts
    Déléguée titulaire : Irma HELOU
    Délégué suppléant : Eric MONTAGNIER
  • Syndicat Intercommunal pour le Gaz et l’Electricité en IDF (SIGEIF)
    Délégué titulaire : Daniel LANGER
    Délégué suppléant : Jean-Frédéric DUTECH
  • Syndicat des Eaux d’IDF (SEDIF)
    Délégué titulaire : Bruno MACE
    Délégué suppléant : Eric MONTAGNIER
  • Syndicat Intercommunal Assainissement de le Vallée de l’Oise Sud (SIAVOS)
    Délégués titulaires :Josiane DUTECH,Bruno MACE
    Délégués suppléants : Anna MILOSEVIC, Jacques-Henri TOURNADRE
  • Comité National d’Action Sociale pour le Personnel des Comités Territoriales (CNAS)
    Délégué titulaire : Jean-Frédéric DUTECH
    Déléguée titulaire : Josiane DUTECH
  • Syndicat Mixte Départemental d’Electricité du Gaz et des Télécommunications du Val d’Oise
    Déléguée titulaire : Josiane DUTECH
    Déléguée suppléante : Anna MILOSEVIC
  • Syndicat Intercommunal pour la Gestion de la Fourrière du Val d’Oise
    Délégué titulaire : Jean-Fréderic DUTECH
    Déléguée suppléant : Nathalie LUNEL
  • Mission Intercommunale Locale du Nord-Ouest de la Vallée de l’Oise (MILNOVOISE)
    Délégué titulaire : Bruno MACE
 
Plan de prévention du bruit dans l'environnement

Dossier complet en cliquant sur le casque ci dessous

                              

 
Elaboration du PLU

Abandon du POS (Plan d'Occupation des Sols) au profit du PLU (Plan Local d'Urbanisme).

Le Plan local d'urbanisme ou PLU

- Le Plan local d'urbanisme (anciennement le plan d'occupation des sols ou POS) organise le développement d'une commune en fixant les règles d'urbanisme : zones constructibles, coefficient d'occupation des sols, prescriptions architecturales, ...

- Le Plan Local d'Urbanisme ou PLU a été institué par la Loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbains (loi SRU) du 13 décembre 2000. Il remplace le Plan d'Occupation des Sols (POS). C'est le document d'urbanisme le plus important.

- Les POS, que les PLU replacent peu à peu, ont été institués en 1967. Même s'ils sont régulièrement révisés par les communes, les POS ne répondent plus aux mêmes exigences qu'il y a 35 ans. Les politiques urbaines d'après guerre ont du faire face à l'explosion démographique des villes. La priorité était de garantir un toit, dans des conditions décentes et de favoriser l'expansion urbaine sans trop se préoccuper d'environnement ni de mixité sociale.

- En trois décennies, les villes se sont métamorphosées : elles se sont étalées, divisées entre lieux de vie, de travail, de commerce, de loisirs,… favorisant l'usage de la voiture, et engendrant des phénomènes de ségrégation et de coûts d'installation et de maintenance des réseaux insupportables.

- C'est ce constat et la volonté de promouvoir un développement urbain plus solidaire et plus durable qui a guidé l'élaboration de la loi "solidarité et renouvellement urbains" et la création du Plan Local d’Urbanisme. Les communes n'avaient pas d'obligation de se doter d'un POS, mais elles y étaient fortement incitées pour pouvoir urbaniser de nouvelles zones.

- Le PLU organise le développement d'une commune en fixant les règles d'urbanisme de tout ou partie du territoire en tenant compte des nouvelles exigences environnementales. A noter, les communes peuvent continuer à se contenter d'une simple carte communale qui reprend les règles nationales d'urbanisme (RNU).

Plus ambitieux que le POS, le PLU est un document qui exprime un véritable projet de Ville. Il définit le projet global d'aménagement de la commune dans un souci de développement durable.

Son but est de rechercher un équilibre entre développement urbain et préservation des espaces naturels dans une perspective de développement durable et de tenir compte des nouvelles préoccupations : · renouvellement urbain, · habitat et mixité sociale, · diversité des fonctions urbaines, · transports et déplacements.

Source: plu-info.net

***************************************************************************************

Extrait de registre des délibérations relatif à l'élaboration d'un Plan Local d'Urbanisme en remplacement de l'actuel Plan d'occupation des Sols.

*********************************

Pour télécharger le PADD (Plan d'aménagement et de dévellopement durable - format PDF) cliquez PADD

Pour télécharger la présenation publique du 11 janvier 2017 (format PPT) cliquez PRESENTATION PUBLIQUE

Pour télécharger les panneaux d'informations (format PDF) cliquez : PANNEAUX INFORMATION PUBLIQUE

 
Histoire

Dès le début du XIIe siècle des documents ecclésiastiques attestent de l’existence d’un village connu sous le nom de Villari Adam.

L’histoire du village est intimement liée à celle de l’abbaye Notre-Dame du Val fondée autour de 1125. Le premier seigneur du village est le chevalier Adam, connétable de France sous le règne de  Philippe Ier et premier seigneur connu de L’Isle-Adam .

Jusqu’en 1713, le village est centré sur l’agriculture et les activités forestières. Ce n’est qu’avec le développement des carrières de pierre et de gypse que la commune se développe.

Pourtant, le village peine à prendre le virage industriel et reste en dehors des grandes voies de communication et de la construction du chemin de fer, ainsi,  à la fin du XIXe siècle le village périclite.

Il retrouvera au début du XXe siècle un peu d’allant, sous l’impulsion de son maire Aristide Quillet, qui transformant l’urbanisme de la commune, avec de nombreuses maisons de style alsacien, permet une nette augmentation de la population.

 
Démographie

Evolution de la population

1880.............781 habitants
1911.............552 habitants
1931.............450 habitants
1946.............391 habitants
1962.............502 habitants
1975.............590 habitants
1999.............775 habitants
2006.............795 habitants
2012…...…….816 habitants (dernier recensement)

Jusqu'à la dernière guerre, on note un dépeuplement à concurrence de la moitié de la population initiale en 70 ans, puis un repeuplement au niveau initial en 30 ans depuis la guerre. Le rythme de croissance de la population pendant cette période est le résultat d'une forte immigration : du fait de l'évolution de la circulation et de la progression de l'agglomération parisienne, Villiers-Adam, comme beaucoup d'autres villages ruraux de la région Parisienne dont le site est attractif, a fait l'objet de pressions urbaines qui se sont traduites en particulier par le développement d'un habitant pavillonnaire autour d'un noyau ancien qui constitue le village.

 
Héraldique

DEVISE:

VA OULTRE LA MAIN A L'OEUVRE
    

Les armes de Villiers-Adam se blasonnent ainsi :
- D'or au chef d'azur, à la dextrochère d'argent à la manipule d'hermine brochant sur le tout